Rhinoplastie de révision

La rhinoplastie de révision est une rhinoplastie pratiquée à la suite d’une ou de plusieurs rhinoplasties qui ont donné des résultats insatisfaisants.

Cette opération est très différente d’une rhinoplastie primaire (première fois). Elle est plus complexe, requiert une plus grande expertise ainsi qu’une vaste expérience en chirurgie du nez. Le Dr Samaha est l’un des chirurgiens les plus expérimentés en rhinoplastie et en rhinoplastie de révision à Montréal.

La rhinoplastie de révision vise à corriger un résultat esthétique décevant, des difficultés à respirer, ou les deux.

  • Les résultats esthétiques décevants d’une rhinoplastie sont souvent dus à un retrait excessif de cartilage ou d’os qui crée des angles vifs et disgracieux, des creux, des ombres ou une forme inesthétique dans son ensemble.
  • Les difficultés respiratoires après une rhinoplastie surviennent chez les patients dont le cartilage est faible. Si cette faiblesse n’est pas décelée avant la procédure, l’intervention peut affaiblir davantage ces cartilages ou entraîner leur effondrement.

Choisir un chirurgien pour une rhinoplastie de révision à Montréal

La rhinoplastie est une procédure complexe et délicate qui requiert des compétences pointues et une expérience approfondie en chirurgie du nez. La rhinoplastie de révision est encore plus exigeante en raison de sa complexité accrue. Elle requiert non seulement de l’expérience, mais des techniques encore plus poussées. Pour ces raisons, le chirurgien doit, de préférence, être spécialisé en chirurgie du nez et pratiquer un nombre important d’interventions.

Le Dr Samaha pratique exclusivement la chirurgie faciale et a réalisé plus de 2500 rhinoplasties (primaires et de révision). Il possède une vaste expérience en analyse du nez, en diagnostic des causes des difformités esthétiques et en élaboration de plans visant à corriger les problèmes particuliers de chaque patient.

Dr. Mark Samaha

Faites la connaissance du Dr Samaha

Oto-rhino-laryngologiste diplômé, dont la pratique est exclusivement axée sur la chirurgie plastique du visage, le Dr Samaha est hautement qualifié en esthétique du visage. Apprenez-en plus sur notre médecin et sur la façon dont il a soigneusement perfectionné ses compétences pour sculpter votre beau visage.

Rencontrez Dr Samaha Doctor credentials

Un diagnostic juste et un plan adéquat

Le facteur le plus important pour obtenir un bon résultat en rhinoplastie primaire ou de révision est la capacité du chirurgien à identifier le problème du nez et à élaborer un plan adéquat pour une correction appropriée.

La capacité d’analyser un nez qui a déjà été opéré pour corriger des défauts esthétiques, ou de repérer les zones où la faiblesse de la structure cause des difficultés respiratoires est en fait une compétence pointue, fruit d’une expertise spécialisée et d’années d’expérience.

Les résultats de rhinoplastie ou de rhinoplastie de révision décevants sont habituellement la conséquence d’un mauvais diagnostic qui a conduit à l’utilisation de manœuvres et de techniques inappropriées.

Comparaison entre révisions mineures et révisions majeures

Une révision mineure consiste généralement en une retouche chirurgicale. Prenons par exemple le cas d’une bosse qui a été supprimée lors d’une intervention primaire, mais où il subsiste une petite irrégularité ou une petite grosseur après plusieurs mois de guérison. Elle peut alors être aplanie par une retouche chirurgicale. Cette procédure de révision est simple, courte et donne un résultat très prévisible.

Une révision majeure, quant à elle, est une procédure plus complexe, généralement pratiquée après une rhinoplastie ratée qui a entraîné une difformité esthétique importante ou des difficultés respiratoires. Cela est souvent dû au fait que certains chirurgiens posent un mauvais diagnostic ou utilisent d’anciennes techniques qui suppriment une quantité excessive de tissu (cartilage, os). Dans de nombreux cas, ce retrait excessif entraîne l’effondrement de certaines parties du nez ainsi que des cicatrices importantes; une révision chirurgicale est alors nécessaire pour corriger ces problèmes.

Utilisation des greffons en rhinoplastie de révision

Un greffon est une matière que le chirurgien place dans une partie du nez pour corriger ou compenser une lacune. Un greffon peut être constitué du cartilage du patient, d’un os prélevé d’une autre partie du corps ou d’un matériel étranger, qu’on appelle implant, comme le silicone ou le Gore-Tex.

Utilisation du cartilage du patient comme greffon

Dans le cas de l’utilisation d’un tissu du patient, le tissu greffé le plus courant est le cartilage. Le cartilage est utilisé en rhinoplastie de révision pour corriger les imperfections, remplacer un excès de cartilage retiré lors d’une intervention précédente et aider à corriger un effondrement qui cause des difficultés respiratoires.

Lorsqu’un greffon est requis, le meilleur cartilage pour une greffe dans le nez est le cartilage prélevé du septum, à l’intérieur du nez. Le septum est une cloison composée d’os et de cartilage qui sépare les deux côtés du nez.

Les chirurgiens cervico-faciaux (oto-rhino-laryngologistes) sont formés et possèdent une solide expérience en chirurgie du septum, car ils effectuent des septoplasties régulièrement (intervention chirurgicale visant à corriger les déviations du septum nasal pour faciliter la respiration). Il est donc très facile et très simple pour eux de prélever du cartilage de cette partie du nez afin de l’utiliser comme greffon. Un chirurgien ayant une formation limitée ou n’ayant aucune formation en chirurgie du septum préférera souvent prélever le cartilage de l’oreille. Bien qu’il soit adéquat, le cartilage de l’oreille n’est pas aussi efficace que le cartilage du septum.

Utilisation d’implants en rhinoplastie de révision

Certains chirurgiens utilisent des implants — les plus courants étant le silicone et le Gore-Tex — comme greffons. Bien que de nombreux chirurgiens aient de bons résultats avec ces implants, le Dr Samaha ne s’en sert pas dans sa pratique. Avec les implants, il existe un risque d’infection et de rejet, ce qui ne se produit jamais avec le cartilage du patient. En outre, une infection, un rejet ou un déplacement de l’implant peut survenir des années plus tard, même après une longue période sans problèmes.

Lorsqu’une telle complication survient, l’implant doit être retiré et l’infection traitée. Malheureusement, cela signifie que le défaut initial corrigé par l’implant doit encore être rectifié. En outre, l’infection et le processus de guérison subséquent laissent d’autres cicatrices, ce qui rend plus difficile l’intervention ultérieure pour remplacer l’implant.

L’approche de la rhinoplastie de révision du Dr Samaha

Le Dr Samaha, chirurgien de Montreal, vise à obtenir les meilleurs résultats possibles pour ses patients lors de ses rhinoplasties de révision, il a donc pour objectif de corriger les préoccupations esthétiques et les difficultés respiratoires sans générer de nouveaux problèmes pour le nez. Le plus important, c’est d’atteindre un juste équilibre entre corriger des zones à problèmes précises et éviter de perturber les parties du nez qui ont une belle apparence.

L’APPROCHE RÉSULTATS MAXIMAUX, RÉTABLISSEMENT MINIMALᴹᴰ

Le Dr Samaha accorde un grand intérêt au développement des techniques et des méthodes visant à réduire l’enflure et les ecchymoses postopératoires chez ses patients et, par conséquent, à raccourcir leur rétablissement. Cet intérêt a donné naissance au système Résultats Maximaux Rétablissement Minimalᴹᴰ.

En Savoir Plus

FOIRE AUX QUESTIONS

La rhinoplastie de révision est-elle plus compliquée qu’une rhinoplastie primaire ?

La rhinoplastie de révision est plus complexe qu’une rhinoplastie primaire pour plusieurs raisons :

 

  • La guérison et la cicatrisation qui ont lieu après la ou les rhinoplasties précédentes rendent plus difficile la révision chirurgicale.
  • L’intervention précédente a modifié la forme et l’anatomie des cartilages et des os du nez.
  • Dans certains cas, trop de cartilage et d’os ont été retirés par le chirurgien précédent et ces tissus manquent aux endroits où ils devraient être.
  • Le dernier chirurgien peut avoir placé des greffons : des morceaux de cartilage prélevés d’une autre zone du nez ou des oreilles placés dans une partie du nez où ils ne sont pas normalement. Ces derniers peuvent également altérer l’anatomie de cette partie du nez ou présenter des complications inhérentes.

Suis-je un bon candidat pour la rhinoplastie de révision ?

Voici quelques facteurs qui font qu’une personne est un bon candidat pour la rhinoplastie :

 

  • Des imperfections visibles qui peuvent être améliorées. C’est le cas de la majorité des patients. Toutefois, il est rare que de toutes petites imperfections qui sont à peine visibles puissent être corrigées à la perfection.
  • Des difficultés respiratoires résultant d’une rhinoplastie précédente. Elles sont souvent causées par l’effondrement de certains cartilages du nez qui doivent être renforcés ou restructurés.
  • Avoir des attentes réalistes. Cela est essentiel, car les patients qui envisagent une rhinoplastie de révision ont été déjà déçus des résultats de l’intervention initiale. Il est donc important d’entamer le processus avec des attentes réalistes concernant ce qui est réalisable, afin d’éviter une nouvelle déception.

Dans de très rares cas, des patients qui ont une peau délicate et qui ont subi trois, quatre rhinoplasties et même plus ont une peau et des tissus fragilisés qui peuvent ne pas être suffisamment solides pour supporter une autre intervention. Le Dr Samaha peut déconseiller à ces patients de subir une nouvelle intervention chirurgicale.

Bien entendu, les patients qui présentent des conditions médicales qui font en sorte qu’une intervention est risquée pour leur santé ne sont pas de bons candidats.

Quelles sont mes options si je ne suis pas un bon candidat pour une rhinoplastie de révision ?

La rhinoplastie non chirurgicale est une bonne option pour les patients qui ne sont pas de bons candidats pour une intervention chirurgicale. Pour ces patients, elle peut s’avérer une excellente façon d’obtenir une amélioration importante sans chirurgie.

 Quel résultat peut-on attendre d’une rhinoplastie ?

Pratiquée par des mains compétentes et expérimentées, et avec un patient qui a des attentes réalistes, la rhinoplastie de révision peut apporter des améliorations considérables. Elle donne généralement d’excellents résultats.

Le rétablissement de la rhinoplastie de révision est-il plus long que celui de l’intervention initiale ?

Le temps de rétablissement dépend du type de révision pratiquée. À sa clinique privée de Montreal, le Dr Samaha utilise une anesthésie peu invasive et des techniques chirurgicales qu’il a modifiées et perfectionnées pendant plus de 20 ans afin de réduire au minimum l’enflure, les ecchymoses et le temps de rétablissement. Cette approche qu’il appelle Résultats Maximaux Rétablissement Minimal MC permet un rétablissement beaucoup plus court que la méthode traditionnelle. De plus, le Dr Samaha utilise l’approche de la rhinoplastie fermée afin d’écourter davantage la période de rétablissement.

Le temps de rétablissement d’une rhinoplastie varie selon qu’il s’agit d’une révision majeure ou d’une révision mineure. À notre clinique privée de chirurgie plastique faciale de Montréal, les révisions mineures sont habituellement associées à un court rétablissement de 4 à 5 jours ou moins. Les révisions majeures comprenant des modifications importantes de plusieurs aspects du nez sont plus souvent associées à un rétablissement de 10 à 12 jours.

La rhinoplastie de révision est-elle douloureuse ?

Non. La douleur ne dépend pas du fait que ce soit une rhinoplastie primaire ou une rhinoplastie de révision, mais plutôt de multiples facteurs :

 

  • La technique chirurgicale utilisée. Si le chirurgien cause plusieurs lésions aux tissus, cela provoquera une inflammation plus importante durant la phase de guérison qui suit l’intervention, et une inflammation importante peut exacerber la douleur.
  • La première cause de douleur après une rhinoplastie est la présence de tamponnement nasal. Le tamponnement nasal consiste généralement à insérer de la gaze et des éponges profondément dans le nez après l’intervention chirurgicale. Cette pratique est vieille de plus de 50 ans et elle est malheureusement encore utilisée de nos jours par de nombreux chirurgiens. À l’époque, la chirurgie n’était pas raffinée, et le tamponnement était placé pour soi-disant empêcher le saignement après une chirurgie. De nos jours, cela n’est absolument pas nécessaire puisqu’une technique chirurgicale minutieuse n’est pas associée au saignement postopératoire.

Infolettre

Call our friendly staff now for expert help.

Contactez dès maintenant notre personnel amical qui vous assistera de façon experte.

Notre équipe attentionnée est disponible pour prendre votre appel de 8 h à 17 h.

APPELEZ LE 514 731-2525

Vous voulez en savoir plus sur la rhinoplastie de révision ? Demandez une consultation en ligne avec le Dr Samaha ou appelez-nous au (514) 900 – 2239 pour prendre rendez-vous.

Haut de page